Aller au contenu principal
Aymeric Ebrard

Art contemporain

Aymeric Ebrard

Atrium du CND - Exposition Interstices

Diplomé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (ENSBA) avec les félicitations du jury, ancien élève de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD), de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy (ENSAPC), du Sydney College of the Arts (SCA), de la Cooper Union (New York), Grand Prix LVMH, Prix de l’Académie des Beaux-Arts, il est le lauréat entre autres du Grand Prix du Salon de Montrouge en 2010, du programme 2012-2013 de la Villa Médicis HORS LES MURS de l’Institut Français (Ministère de la Culture) ...
Résident en 2013 au Klaipeda Culture & Communication Center (KCCC), en 2014 au Centre Photographique d’Ile de France (CPIF), en 2015 à l’Institut Français du Maroc (IFM), fellow de la Fondation Camargo en 2016/17, lauréat de la bourse annuelle 100 West en 2018, son travail a été montré internationalement, en France (Palais de Tokyo, FRAC Nord-pas de Calais, Galerie Patricia Dorfmann, Galerie Praz-Delavallade, Le Magasin, La Belle de Mai, Centre d’Art de Kerguehenec, Grand Palais, Musée des Beaux-Arts de Paris, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Musée d’Orsay, etc), Etats-Unis, Belgique, Espagne, Maroc, Lituanie, Autriche, Hongrie, Slovaquie, Italie, Portugal, Pays-Bas, Russie, Allemagne, Bulgarie, USA, Australie, etc...

Il a aussi organisé de nombreuses expositions collectives tant en France qu’à l’Etranger, écrivant notament le scénario des expositions de &nbsp - dont le déroulé était pensé, épisode après épisode, comme un synopsis de lm -, a conçu le programme d’expositions et de performances L’Iceberg au Palais de Tokyo, réalisé diverses commandes publiques et 1%, été conseiller artistique pour di érentes agences d’architecture, marques et projets...

De l’infiniment grand , les trous noirs cosmiques, à l’infiniment proche, une clé comme celle qui ouvre n’importe quel cadenas, du monde en majuscules de la recherche scientifique fondamentale et des honneurs politico-médiatiques à l’infime nuance de deux lamelles de marbre gris, les créations conçues par Aymeric Ebrard proposent d'explorer ce si simple trucage photographique, cet imperceptible déplac¬ment d’un objet à un autre, d’une matière à une autre, d’une image à une image.

Aymeric Ebrard se réfère volontiers au cinéma, et de fait il y a plus d’une affinité entre cet infra-mince et celui de la pel¬li¬cule, cette « petite peau » où le réel laisse son empreinte, et qui offre la possibilité de construire des récits. Ce sont des histoires que raconte Aymeric Ebrard à travers ses « montages », processus déterminent du cinéma. Ce sont des récits disjoints, non linéaires mais nourris de ce qui leur pré¬existe, les imaginaires romanesques habités par des films de genre, des figures mytho¬logiques chargées de désirs, de peurs, de rêves.
En 2001, il a créé le groupe d’artistes &nbsp (code pour l'espace insécable, non-breaking space), basé à La Générale. Pour &nbsp, il écrit notamment, au fur et à mesure des lieux et des époques, le scénario de ces épisodes d’une épopée fragmentaire et contestataire.
Aymeric Ebrard s’intéresse sans prétention à la condition humaine (Quelle est la place de l’individu au regard du cosmos?), à la connaissance de soi et des autres, le rapport au monde et à l’espace. Chacun de ses projets, mêlant systématiquement différentes approches formelles, est une fiction à plusieurs niveaux de lectures, dont les multiples références s’entrecroisent pour former un récit flirtant parfois plus avec le rêve qu’avec la réalité.

Aymeric Ebrard est entre autres lauréat du programme 2015 de résidence de l’IFM (Institut Français – Maroc), de la bourse de La Villa Médicis-Hors Les Murs 2012-2013 (Ministère de la Culture), du Grand Prix du 55ème Salon de Montrouge en 2010, du prix LVMH.

Né en 1977. Vit et travaille à Paris.

Aymeric Ebrard